23 mars 2010

1914 - 1918 : La grande guerre vécue à Libercourt

Ils partirent la fleur au fusil, se disant que cette guerre serait finie dans six semaines. Elle dura quatre ans. 1914                                                                                           -Le samedi 1er août 1914 -... [Lire la suite]
Posté par kiba01540 à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mars 2010

M. Vanduren Paul

Il est des hommes imprégnés de bravoure et de dévouement qui n'hésitent pas à faire don de leur jeunesse, de leur vie pour que l'humain puisse vivre libre et de- bout. Si des personnes méritent bien le titre d'anciens combattants, M. Vanduren Paul fait partie de celles-là. Aujourd'hui encore, dans les esprits, la mémoire de M. Vanduren reste bien présente. A la lecture, à l'évocation des moments forts de son existence, de ses faits d'armes, il inspire le respect. Né le 9 mars 1894, à Lomme (Nord de la France), il est appelé sous les... [Lire la suite]
Posté par kiba01540 à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mars 2010

Scène de guerre

Dès 1914 Libercourt fut occupé par l'armée allemande. De retour du front d'Artois, les militaires s'y reposaient ou étaient soignés au Lazaret (actuellement groupe scolaire Pantigny); la relève des troupes au combat se  formait en ville. Là où, il y a encore quelques années, le dimanche matin, les joueurs de tiercés faisaient enregistrer leurs paris, la grande salle des fêtes Defosseux-Masquelier était à l'époque utilisée par les occupants comme entrepôt de stockage (produits d'intendance notamment). L'église Notre-Dame toute... [Lire la suite]
Posté par kiba01540 à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2010

Le cimetière militaire

Historique du cimetière militaire Au retour des premiers corps de sol- dats morts pour la France pendant la guerre 1914-1918, les Anciens Com- battants de Libercourt souhaitèrent que les tombes se trouvent réunies dans un même endroit. Les familles acceptèrent et la ville fit don d'une parcelle de terrain dans le petit cime- tière communal. En 1928, quatorze corps étaient rentrés. Informés qu'aucun autre ne reviendrait (soixante-dix avaient été tués), les Anciens Combattants décidèrent d'ériger un monument au milieu des tombes.... [Lire la suite]
Posté par kiba01540 à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]